Chroniques de la femme imparfaite

J’ai des questions à toutes vos réponses. (Woody Allen)

une toute nouvelle vie…

Classé dans : Toutes ces merveilleuses choses de la vie! — unefemmeimparfaite at 10:15 on Mardi, novembre 4, 2014

Me voilà de retour après 3 années de desert d’écriture…3 années de hauts et de bas comme je ne pensais pas en avoir.

Finalement ces coups du sort que nous offres nos vies ne seraient-ils pas là pour nous donner la perspective de notre vrai bonheur?

La dernière fois que j’ai publié un article j’étais heureuse et en couple avec ma petite fille chérie (de mon précèdant conjoint). Nous venions de déménager dans une petite maison miteuse (avec un magnifique jardin cela-dit) et nous avions de grands projet d’avenir. Après avoir découvert ma grossesse, attendue depuis longtemps, nous avions décidés que la plus belle façon de nous lier en tant que famille était de nous unir…GROSSE ERREUR!!!!

Me voilà partie dans l’organisation de mon mariage et d’un déménagement, enceinte jusqu’au oreilles! C’est tout de même fabuleux cette attirance que j’ai à vouloir tout faire d’un coup!

Fiançailles en août - déménagement en octobre - naissance en novembre - mariage en mars

Vraiment que dire….mis à part que parfois il faut écouter sa tête plutôt que son coeur (ou serai-ce l’inverse…)

J’avais tout de même réussi à tout mener de front; j’avais déniché un chouette appartement avec de la place pour tout le monde, accouché d’un bébé magnifique et organisé de bout en bout un somptueux mariage (en faisant toute ma déco toute seule!!!)

Bien entendu je m’étais investie corps et âme sans savoir toutes ces merveilleuses turbulences que me réservait mon (très proche) avenir.

Après le mariage, toute l’excitation des mois passés est soudainement retombée. Nous revoila dans le train-train quotidien du travail, des enfants et de toutes ces choses fabuleusement banales qui font notre vie. Voilà déjà quelques temps que j’avais migré du lit conjugal au canapé pour préserver mon sommeil des réveils incéssants de mon mari qui partait travailler à 2h du matin. Le salon était devenu mon antre. L’état de mon mari (déjà fragile depuis quelques temps) commencait à empirer: malheureux dans son travail et dans sa vie en général et était devenu clairement dépressif. Au fil des mois et malgré mon écoute constante et les propostions de suivi psychologique il n’y avait rien à faire, il restait terré dans sa déprime.

Je ne pouvait plus supporter ses jérémiades, son éternelle insatisfaction et sa mauvaise humeur qui déteignait sur toute la famille. 1 an après notre mariage, je me trouvais dans une impasse…il nous avait entraîné dans son malheur et les enfants commencaient sérieusement à en souffrir. IL FALLAIT QUE J’AGISSE VITE!

En décidant de passer outre les on-dit et je lui ai demandé de partir. De nous quitter pour nous permettre de souffler et d’être heureux.

Eh bien…je pense que c’était une des meilleures décisions que j’ai pris de ma vie!

Enfin de l’air! Enfin de la liberté! Enfin de la tranquillité!

Aussi fou que cela puisse paraître j’ai rencontré l’homme de ma vie la semaine ou il a déménagé! Incroyable mais vrai! Il semblerait que ce vieil adage pourri que me disaient toutes mes copines (”L’amour ça te tombe dessus quand tu t’y attend le moins”) était vrai.

Jamais je n’avais ressenti ça pour personne,…..sûrement pas pour mon ex-mari d’ailleurs! Je me sentais protègée, aimée, appréciée à ma juste valeur, portée par ses encouragements, reconnue dans mes actes et mes paroles…longtemps que je l’attendais celui-là!

Une petite chose aurait pû mal tourner, il a un fils de 12ans…..hmmmm comment aborder un pré-ado en pleine rupture émotionnelle vivant seul avec son père…

Eh bien comme une lettre à la poste! A croire qu’on avait toujours été une famille…si heureux et sereins que ça nous a bien fichu les chocottes! Pas trop vite, pas trop vite…mais si en fait ça marche! Quel bonheur de pouvoir se rendre compte que l’imaginaire qu’on a du couple et de la famille existe vraiment et que tout est possible. Enfin un regain d’espoir et de joie de vivre.

Comme quoi je reste persuadée que ces hauts et bas nous forgent et nous permettent d’avancer et de nous battre. Personne ne me fera flancher. Rien ne peut me démolir. Je n’ai que 28 ans et encore un bon bout de chemin devant moi. Qu’ils viennent les problèmes, les craintes et les cons! Je ne lâcherai jamais et je me relèverai toujours!

J’espère pouvoir relire cet article dans 1 an, 5 ans, 10 ans peut être (on peut toujours rêver) et toujours vivre la même vie qu’aujourd’hui avec cette perle d’homme qui m’a sauvé et avec ces enfants magnifiques qui me donnent tant d’amour (et de fil à retordre!).

Si vous avez lu jusqu’au bout, merci de votre intérêt et je vous souhaite autant de bonheur et d’amour à toutes.

Bisous à la prochaine

Les wondermamans et nous, les autres!

Classé dans : Notre vie quotidenne, quel enchantement! — unefemmeimparfaite at 11:16 on Vendredi, septembre 30, 2011

Quand nous regardons autour de nous, la télévision, les journaux et, pire encore, certaines de nos copines nous rappellent constamment à quel point nous ne sommes finalement pas cette WONDERMAMAN que nous devrions être.

A l’image très parlante de Bree Van de Kamp dans desperate housewives qui (Dieu sait comment) élève deux enfants relativement turbulents, monte une affaire de traîteur qui marche du tonnerre, se retrouve avec un paquet d’hommes qui lui chantent la sérénade, a une maison sans un seul gramme de poussière et arrive encore a être tirée à quatre épingles et à trouver du temps pour ses amies; on se demande vraiment à quel moment on a loupé la coche!

Vous allez me dire que c’est une fiction et que ce n’est qu’un personnage mais en sachant que le réalisateur s’est fortement inspiré de sa mère pour créer Bree et qu’il aurait très bien pû s’inspirer de la mienne je sais de source sûre que ces femmes la existent et nous POURRISSENT  LA VIE!

Est ce que ceci vous parle?

kids-making-mess-4.jpg

ou peut être ceci…

kids-making-mess-7.jpg

mais alors ces “autres” femmes, dont la maison semble touchée par l’immaculée conception, droguent-elles leurs enfants? Peut être sont elles des prototype de mamans-robots dont le gouvernement nous cacherait l’existence…qui sait. Quoi qu’il en soit j’ai beau faire en sorte d’y parvenir j’ai toujours ma belle pile de linge sale, mes traits de stylo sur les murs et le sol qui colle.

QUEL EST DONC LEUR SECRET?

Nombre de fois déjà j’ai pu avoir des envies de meurtre en entrant chez une autre maman et de voir que apparemment “tout va pour le mieux chez elle”! Ces femmes, sont elles la juste pour nous mettre la honte ou pour nous rappeler a quel point nous n’y arriverons JAMAIS!

Combien de fois dans la semaine nous nous retrouvons face au chaos quasi nucléaire de la chambre des enfants?

messy-room.jpg

Combien de fois avons nous rêvé d’avoir ce pouvoir très particulier d’une certaine Mary Poppins à qui il suffit de claquer des doigts pour que tout se range tout seul (et voila encore un pied de nez!).

Malheureusement je dois bien reconnaître qu’il n’en sera jamais ainsi et que maintenant que j’ai les deux pieds dedans je vais certainement passer le reste de ma vie à courir après les chaussettes sales, à me cogner les orteils contre des montagnes de jouets et à me casser la tête pour trouver qu’est ce que je pourrais bien faire à manger qui changerait des pâtes-sauce tomate (ah tiens peut être un gratin de pâtes!!!).

En tout cas quel que soit le secret de ces femmes dont la vie se déroule comme du papier à musique moi je dis; VIVE NOUS. Vive ces mamans qui doivent batailler tout les jours pour parvenir à tenir leur famille en place et à satisfaire tout le monde. Mon plus grand bonheur est finalement de voir ma fille s’épanouir et que mon homme me serre dans ses bras quand on va se coucher: c’est là que je vois qu’en fait j’ai tout bon!

Les WONDERMAMANS c’est nous!

Page suivante »
 


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 13 articles | blog Gratuit | Abus?